819-822-9600, ext. 2260 gallery@ubishops.ca

Tropicana

22 avril au 3 juillet 2021

Artiste

Juan Ortiz Apuy

Survol
Dans le cadre d’une série d’expositions dédiée aux publics jeunesse, Juan Ortiz-Apuy invite les enfants à poser un regard critique sur l’actuelle société de consommation et sur ses conséquences environnementales avec le projet Tropicana. L’artiste montréalais d’origine costaricaine Juan Ortiz-Apuy a réalisé pour l’occasion une installation multidisciplinaire haute en couleur où se côtoient des animaux exotiques, des objets insolites, des créatures mutantes et des rythmes endiablés de cumbia. C’est au moyen d’un riche environnement visuel et sonore composé de vidéos, d’images et d’objets de consommation à l’apparence parfois surprenante qu’il explore le langage publicitaire de même que les nouvelles stratégies commerciales observées à l’heure des réseaux sociaux.

Favorisant l’éveil des sens et l’esprit critique, les activités proposées permettront aux élèves de décoder les messages publicitaires et de se familiariser avec la consommation responsable. En plus d’une visite commentée, les jeunes ont l’occasion de prendre part à des jeux d’observation et à un atelier conçu pour approfondir la réflexion sur les enjeux abordés par Juan Ortiz-Apuy.

Cette exposition est produite et mise en circulation par Vox, Centre de l’image contemporaine.

Artiste
Juan Ortiz-Apuy, né au Costa Rica en 1980, vit et travaille à Montréal depuis 2003. Il détient un baccalauréat de l’Université de Concordia, un diplôme d’étude supérieur de la Glasgow School of Art et une maîtrise de l’Université NSCAD. L’artiste compare souvent ses installations à des encyclopédies, où des thèmes et des idées qui à première vue ne semblent pas avoir de lien entre eux, s’entrelacent et se modifient. Les idées se transforment ainsi en une toile de références discordantes, où celles-ci se rejoignent à certains endroits et se décousent ailleurs. À travers la juxtaposition, l’assemblage et le collage des moments, idées et sources spécifiques s’imbriquent l’une dans l’autre, dans un réseau d’associations évocatrices. S’inspirant de la littérature, la théorie, la culture populaire, le design et l’histoire de l’art, l’artiste créer un système, qui à un certain moment suit sa propre logique, énergie et vocabulaire.

Ses oeuvres ont été exposées dans plusieurs centres d’art à travers le Canada, ainsi qu’à l’international. Son travail a notamment été exposé au MacLaren Arts Centre, Sporobole Centre en Art Actuel, la galerie Birch Libralato, ARTSPACE, Eastern Edge, A Space Gallery et à l’occasion de la Biennale de la ville de Québec: Manif d’art 7. En 2011 il s’est mérité le “Halifax Regional Municipality Contemporary Visual Art Award”.

Son travail a fait l’objet de revues et a été publié dans divers magasines, journaux et livres; les exemples les plus notables constituent The Brave New Avant Garde par Marc James Léger et des articles dans Canadian Art, Le Devoir, The Gazette (Montréal), The Telegram (St. John’s), The Toronto Star, et à MOMUS.ca.

Ortiz-Apuy a pris part à plusieurs résidences artistiques, telles qu’au Plug In Institute of Contemporary Art, et au Atlantic Centre for the Arts, É-U. Ses prochains projets incluent des expositions individuelles à Toronto, Edmonton et Ottawa, ainsi que des résidences au Vermont Studio Center, et à VSVSVS, Toronto. Ortiz-Apuy est représenté par la Galerie Antoine Ertaskiran.