819-822-9600, ext. 2260 gallery@ubishops.ca

Luanne Martineau

14 janvier au 14 mars 2015

Artiste

Luanne Martineau, assistée par Geneviève Moisan

Vernissage

Mercredi le 14 janvier, de 17 à 19 heures.

Commissaires

Vicky Chainey Gagnon et Karine Di Genova

Survol

Dans le cadre de la série « Nouvelles voix », la Galerie d’art Foreman présente une exposition individuelle de l’artiste Luanne Martineau, regroupant une douzaine d’œuvres récentes, dont des sculptures et des collages. Combinant différentes méthodes artisanales issues de l’art contemporain des années 1950 et 1960, Martineau explore les espaces entre les genres artistiques, repoussant ainsi la frontière entre style et idéologie dans une œuvre séduisante et sensuelle. L’expérience sensorielle que suscitent les œuvres de l’artiste fait de ces dernières des objets à l’affect évident. Elles invitent à se projeter au-delà de la sensation première des matériaux – feutre, laine, tissu et bois – vers leur interrelation, porteuse de signification.

Pour cette exposition, Martineau a créé une œuvre murale de grande taille intitulée Razzle Dazzle, qui rassemble une multitude de techniques traditionnelles d’art textile comme l’impression sur tissu, le feutre découpé, la broderie et l’applique en un patchwork découlant de la tendance de Martineau à « cannibaliser » des images et des formes de ses œuvres précédentes.

Les discussions engendrées par l’œuvre de Martineau établissent un pont entre les genres et les mouvements, comme l’expressionnisme abstrait, le post-minimalisme, le féminisme, l’art et la culture populaires, les rendant fluides, poreux et applicables au discours actuel. En laissant tomber les barrières entre « figuratif » et « abstrait », entre « art » et « artisanat », l’œuvre de Martineau révèle les fondements formels et critiques de l’histoire de l’art et de l’œuvre traditionnelle des femmes, tout en s’impliquant dans cette histoire pour en pallier les omissions.

L'artiste et son assistante
Luanne Martineau est professeure adjointe en peinture et dessin à l’Université Concordia. Ses œuvres ont été présentées un peu partout au Canada et ailleurs dans le monde. Elles ont fait l’objet d’expositions au Musée des beaux-arts du Canada, à la Vancouver Art Gallery, à la Power Plant de Toronto, au Banff Centre for the Arts, au Musée d’art contemporain de Montréal et au Massachusetts Museum of Contemporary Art. Elles se trouvent également dans d’importantes collections privées et publiques à travers le pays.

Geneviève Moisan vient tout juste de terminer sa maîtrise en arts visuels à l’Université Concordia, concentration fibres. Son travail de recherche se concentre sur l’étude des notions d’hypermodernité, d’excès d’individualité et d’urgence et les liens qu’elles tissent entre les gens dans leur façon quotidienne d’habiter l’espace tant urbain que virtuel. À cheval entre les techniques traditionnelles du textile et le côté digital du traitement de l’image photographique, elle utilise un métier informatisé Jacquard pour représenter dans le tissu ces relations interpersonnelles complexes. Son travail a été présenté à Montréal, Venise, Paris et Oaxaca, au Mexique. De plus, elle travaille à titre d’assistante de recherche auprès de plusieurs artistes canadiens et internationaux dont Luanne Matineau, François Morelli et Kelly Thompson. Elle fait partie du studio-laboratoire subTela à l’Université Concordia.

Documentation
Communiqué de presse

Opuscule

Affiche de l’exposition

Communiqué de presse de la conférence de l’artiste Geneviève Moisan

Couverture de presse
Événements
Vernissage
Mercredi le 14 janvier, de 17 à 19 heures.

L’artiste sera présente lors du vernissage.

Being on the making side, une conférence de l’artiste Geneviève Moisan
Le mercredi 25 février à 19h30

Dans le cadre de l’exposition de l’artiste Luanne Martineau, la Galerie d’art Foreman présente une conférence de Geneviève Moisan, qui a assisté Martineau dans la réalisation de l’œuvre Razzle Dazzle, une nouvelle œuvre murale de grand format alliant plusieurs techniques textiles et créée spécialement pour l’exposition. En tant qu’assistante de recherche travaillant avec plusieurs artistes différents, Geneviève Moisan a aussi collaboré avec des laboratoires de recherche et étudié la question du « faire » pendant sa maitrise. Dans sa conférence « Being on the making  side », elle présentera la notion du «faire» sous plusieurs aspects ainsi que la réalité de travailler dans le milieu de l’art contemporain. À noter que la conférence aura lieu en anglais et que la période de questions qui suivra sera bilingue.